Aller au contenu principal
Notre actualité

Our news

14 juin 2021

Imerys ouvre une nouvelle usine en Inde dédiée aux marchés des réfractaires et des infrastructures

Philippe Bourg, Senior Vice President de notre activité Réfractaires, Abrasifs & Construction explique que si mener un projet de 40 millions d'euros pendant une pandémie mondiale était certainement un objectif ambitieux, nos équipes ont relevé le défi.

New Vizag plant in India

En tant que leader, notre stratégie sur le long terme vise à étendre nos activités à l'échelle mondiale. Imerys est déjà fortement implanté en Inde et dispose de 16 sites industriels, 8 bureaux, 800 salariés et des ventes représentant 150 millions d’euros en 2020. La réussite de notre expansion dans le pays ces dernières années a pu avoir lieu grâce à l’implication d’Ish Garg, notre Président d’Imerys Inde. En matière d'acier, la Chine et l'Inde sont les principaux producteurs mondiaux ; et, comme nous étions déjà présents en Chine avec 7 usines, l'Inde était notre prochaine étape de développement, d’où notre récente implantation à Vizag.

L'objectif de cette expansion indienne est de renforcer notre leadership en devenant des acteurs clés sur ce territoire, consolidant notre position sur le marché mondial. Avec ce projet, nous souhaitions développer de nouvelles parts de marché en Inde en nous rapprochant d’entreprises nationales, ainsi qu'en bénéficiant de l'expertise locale des ouvriers, ingénieurs et partenaires avec lesquels nous avons travaillé pour mener cette ouverture à terme.

Le projet est né en 2015, lorsque la décision a été prise d'acheter un terrain à Vizag, sur la côte sud-est de l'Inde. Il était important que l’usine puisse se situer près de la mer afin de faciliter les importations de matières premières, ainsi que pour la distribution des ventes sur le territoire domestique. Bien que l’Inde soit encore un pays en plein développement, nous considérons la construction de cette usine comme notre premier pas sur ce territoire plein de promesses ; espérant être le premier prescripteur sur ces marchés, nous souhaitons contribuer au développement du marché indien de matériaux réfractaires à l’échelle internationale.

Pour les équipes en charge du projet, il s’agissait d’une grande première sur le territoire indien. Lorsque nous travaillons sur un projet en Europe, nous le faisons accompagnés d’entrepreneurs que nous connaissons bien et d’équipements avec lesquels nous sommes déjà familiers. En revanche, sur un marché nouveau tel que l’Inde, nous nous étions préparés à relever de nombreux défis liés aux spécificités du territoire, aux procédures standardisées, à la main-d'œuvre et aux compétences locales. Nous avons rapidement compris qu’un tel challenge ne pouvait être mené que par un chef de projet coutumier des spécificités locales, ainsi que de nos standards de maintenance, de qualité et leadership. 

Nous avons donc décidé de former nos équipes indiennes en leur faisant visiter nos usines au Royaume-Uni afin qu’il puisse se familiariser avec nos technologies et équipements existants. L'équipe a aussi pu interagir avec d’autres membres du groupe basés en Europe, ce qui considérablement facilité les échanges durant la mise en place du projet. Ces interactions ont généré énormément de positivisme entre les équipes locales et indiennes et nous a ensuite permis de gérer la période compliquée liée au Covid-19.

Nous progressions extrêmement bien lorsque la pandémie est arrivée. Pour y faire face, nous avons mis en place un contrôle à distance depuis notre centre technologique de Lyon, en France, où nos équipes interagissaient quotidiennement avec nos collègues indiens par le biais de nouvelles technologies, telles que les caméras de réalité virtuelle, afin de nous assurer que la mise en service de l'usine progressait correctement. Si l’on m’avait dit quelques années en arrière, que nous allions réussir un lancement d’usine à distance grâce à la technologie, j'aurais eu du mal à y croire

Voici comment nous avons mis en service notre usine Vizag à distance depuis Lyon

Vizag remote commissioning

Tout au long du projet, nous avons dû faire face à de nombreuses complications. Une chose que j’ai particulièrement appréciée auprès de mes collègues indiens, est leur capacité à rester toujours extrêmement positifs. Même lorsque tout semble compliqué, ils essaient de trouver le positif ; j’ai trouvé cette force très inspirante. Ce trait culturel fort et omniprésent ne cesse de me frapper, et de me surprendre dans le bon sens du terme, depuis ma première rencontre avec ce pays singulier et son peuple inspirant en 1996.

J'ai rejoint Imerys en juillet 1996, et c'est la première fois que je dirige un tel projet. Je suis très fier de ce que nous avons réalisé et je suis heureux d'avoir partagé cette expérience avec tant de collègues si talentueux, surtout dans un contexte aussi unique. 

Lorsque nous planifions des projets comme celui-ci, les besoins de nos clients sont au cœur de notre stratégie. L'achèvement d'une usine dans un nouveau pays est une étape importante ; maintenant que nous disposons d'une base industrielle en Inde, en complément de notre bureau commercial et de notre laboratoire de support technique, nous sommes plus proches de certains clients que jamais. Un autre avantage de cette nouvelle implantation est que nous sommes en mesure de devenir un acteur du marché local ; avec moins de besoins logistiques, d'obstacles liés aux procédures d'importation et de complications financières, nous sommes en mesure de maintenir un processus rentable tout en conservant notre qualité, car nous exportons nos normes de qualité pour maintenir nos pratiques d’excellence.

L'Inde est déjà un marché important pour nous. Même si nous n'en sommes qu'au début de notre histoire indienne, cette usine renforce notre position en Inde et en Asie du Sud. Elle accroît les possibilités de synergies locales et augmente l'attrait de notre entreprise dans une nouvelle région, attirant ainsi des talents locaux. Nous souhaitons continuer à construire en Inde - nous venons seulement d'ouvrir notre première usine, mais il fut un temps où nous n'avions qu'une seule usine en Chine aussi. Nous en avons trois maintenant. Nous avons l'ambition de développer nos activités dans d'autres États de l'Inde pour éventuellement reproduire notre histoire chinoise. Pour nous, il s’agit de bien plus qu'une simple usine, c'est un investissement pour l'avenir et un engagement à long terme. 

J'espère me rendre en Inde pour l'inauguration de notre usine de Vizag ; ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet méritent d'être félicités de vive voix. Notre PDG, Alessandro Dazza, devrait également se rendre sur place dès que les conditions sanitaires le permettront. Je suis impatient qu'il rencontre tous nos fantastiques collègues indiens et qu'il prenne connaissance du dur labeur accompli. Comme le veut la tradition indienne, j'ai hâte de planter un arbre, symbole de cette entreprise et de la naissance de quelque chose de nouveau et d'excitant pour nous tous. Ce sera l'un des arbres les plus spéciaux que je planterai dans ce beau pays depuis le premier, il y a plus de 20 ans.

Je remercie tout particulièrement Vincent Couty, Olivier Berger, Chris Parr, Segi idicula, Arvind Sigh, Patrick Molitor, Olivier Bernard et toutes leurs équipes qui ont joué un rôle déterminant dans la conduite de ce projet et le lancement de la commercialisation. Je me réjouis de ce que l'avenir nous réserve, et nous sommes tous impatients de poursuivre notre voyage en Inde.

Cet article a été publié par Philippe Bourg sur LinkedIn :
https://www.linkedin.com/pulse/continually-keeping-client-centred-appro…
Partagez cette actualité :

Fermer

Vous souhaitez plus de renseignements sur :

À propos de vous :
* Champ requis
Fermer