Aller au contenu principal
Notre actualité

Our news

09 avril 2020

Vers un monde sans paludisme

Des minéraux pour combattre les moustiques et sauver des vies.

Imergard

La perlite est le principe actif d’un nouvel insecticide anti-moustiques qui pourrait changer la donne dans la bataille mondiale contre le paludisme.

Chaque année, le paludisme tue plus de 400 000 personnes, en majorité des enfants de moins de cinq ans et des femmes enceintes en Afrique subsaharienne.

La stratégie de pulvérisation intra-domiciliaire (PID) a prouvé son efficacité pour contrôler la transmission du paludisme et a contribué à la réduction du nombre de décès annuels ces dernières années. Cependant, les grandes tendances comme la croissance démographique, l’urbanisation des pays en développement et le changement climatique favorisent la mutation des moustiques qui deviennent alors résistants à ces traitements.

Si l’on souhaite que la PID conserve son importance dans la gestion intégrée des vecteurs en Afrique subsaharienne, il devient urgent de trouver des insecticides alternatifs, s’appuyant notamment sur de nouveaux modes d’action.
Dr. Sarah J Moore
Dr. Sarah J. Moore, Institut de Santé d’Ifakara et Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH), partenariat RBM pour en finir avec le paludisme.

Un insecticide au mode d’action mécanique qui constitue une alternative aux sprays de pulvérisation intra-domiciliaire actuels

Composé à 100 % de perlite, Imergard WP (poudre mouillable) est un insecticide mécanique qui fonctionne selon un mode d’action physique. Il s’applique sur les murs intérieurs à l’aide d’un équipement de pulvérisation standard. Lorsque le moustique se pose sur la surface traitée, il subit un transfert statique de particules d’Imergard WP qui absorbent la couche lipidique nécessaire à la survie de l’insecte. 

En 2019, lors d’un essai communautaire en Tanzanie au cours duquel plus de 4000 habitations ont été traitées, Imergard WP a permis de contrôler le parasite responsable du paludisme aussi efficacement que l’insecticide chimique PID de référence. D’après les conclusions de cette étude de huit mois, Imergard WP conserve 100 % d’efficacité 72 h après l’application pour un objectif seuil de 80 % de mortalité.

Il est remarquable qu’Imergard WP rivalise avec le produit de référence, compte tenu de la sensibilité des moustiques de cette étude au principe actif chimique
David Stewart
David Stewart, directeur du développement commercial

De par son mode d’action physique, Imergard WP se positionne comme un outil puissant pour lutter contre les phénomènes de résistance. Sans être une solution miracle, il prévient le développement de résistances croisées et constitue un complément aux insecticides chimiques existants, des neurotoxines qui agissent sur les cellules nerveuses et musculaires.

Group of children within a community

Chaque année, plus de 400 000 personnes meurent du paludisme

Imerys poursuit ses recherches afin de déterminer la capacité d’Imergard WP à relever, voire dépasser le nouveau défi industriel de 12 mois d’efficacité résiduelle. Aucun des sprays chimiques de pulvérisation intra-domiciliaire n’atteint cet objectif actuellement. Un insecticide PID avec un effet rémanent d’au moins 12 mois peut s’appliquer à n’importe quel moment de l’année et pas seulement pendant la saison des moustiques, ce qui améliore la protection.

Imergard WP aide à lutter contre de nombreuses espèces de moustiques et ne présente aucun danger physique ou chimique pour la santé humaine et pour l’environnement. Il possède un degré de toxicité minime et est inoffensif pour les abeilles.

Il est extrêmement gratifiant de faire partie de l’équipe qui développe un produit qui aura un impact direct sur la vie des gens en Afrique.
David Stewart
Directeur du développement commercial

Fermer

Vous souhaitez plus de renseignements sur :

À propos de vous :
* Champ requis